Mars

Comme tous les mois, je me lance dans le défi Art Bead Scene. Je trouve que partir d’un tableau ou d’une photo que je n’ai pas choisi me force à chercher idées nouvelles, des solutions et à progresser. Donc ce mois-ci l’inspirations c’est:

Every month, I take up the Art Bead Scene Challenge.
Starting from a painting or a photo I didn’t choose makes me look for new ideas and solutions and it makes me improve my skills.
So this month’s inspiration is: 

Birds On Riser, 1944 
by Adolf Dietrich
Oil on wood
22.6 x 19.7 in. (57.5 x 50 cm)
* This art is copyright protected and should be used as inspiration only.*

Autant le mois dernier, les couleurs, les formes, tout m’attirait, ce mois-ci, la palette de couleurs m’était plus éloignée. Par contre je n’avais que l’embarras du choix pour les oiseaux. 
Je suis partie sur une base argentée et puis j’ai changé, je me suis souvenue d’une chaîne tissée commencée il y a longtemps. 
J’ai pensé faire un bracelet en l’enroulant deux fois autour du poignet, mais l’équilibre étant difficile à trouver, je l’ai fait collier. 
Last month, everything attracted me, colors, shapes, everything. This month, the color palette is not one I’m too familiar with. But, birds, well, I have quite a few of them.
So I started on a silver base and then changed. I remembered a herringbone rope I had started.
I first wanted to make a bracelet I could wrap twice around my wrist, but balance was hard to find, so I made a necklace.

Fermoir / toggle clasp: Pajego Art House
Nichoir / Bird house: Blueberribeads
Perle à pois / Dotted bead: Elaine Ray

Et finalement, pourquoi pas bracelet…
And why not bracelet


Internet

Sur une bonne partie des blogs américains que je suis, il n’y en a que pour   la Bead Fest à Philadelphie. Un salon dédié aux perles… c’est comme une librairie, je ne résiste pas!
Heureusement pour mon porte monnaie, cela n’existe pas en France.
Pas d’inquiétude,  j’ai tout de même trouvé comment m’approvisionner. Je trouve quand même quelques magasins de perles et il y a internet.
Parce que pour ces perles là je n’ai pour l’instant trouvé qu’internet.
La toute première boutique ou je me suis approvisionnée en perles d’artistes, c’est Ornamentea  ou en plus de matériel que je ne trouvais pas en France, j’ai pu découvrir les perles en céramique d’Elaine Ray.
Par la suite j’ai découvert Etsy ou je m’approvisionne en merveilles artisanales. D’ailleurs je vous renvoie régulièrement à ces boutiques.
Revenons à Elaine Ray. Un de mes premiers achats (il y a au moins 5 ans) fut un pendentif représentant une femme. Depuis je le trouve toujours aussi beau, mais je ne savais pas quoi en faire.
Aujourd’hui, j’ai pris mon courage à deux mains et suis restée simple (ce qui n’est pas toujours facile) pour faire un collier multirangs  (perles de verre, rocailles japonaises et perles en jaspe poppy) sur du lin ciré.

On most of the American blogs I follow, there’s a lot of talk about Bead Fest in Philadelphia. A place only for beads, that’s like a library, I could not resist!
Luckily for my bank account, this does not exist in France.
But don’t worry, I know now where to find beads. There are a few shops where I live and there is the Internet.
For now, I can only find art beads on the Internet.
The very first  shop where I bought some art beads was Ornamentea, where besides tools and materials I could not find in France yet, I discovered Elaine Ray‘s ceramic beads.
Then I discovered Etsy.
Back to Elaine Ray. One of the first beads from her I got ( about 5 years ago) was a pendant representing a woman. Since then, I’ve looked at it and thought it was beautiful but didn’t know what to do.
Today, I decided I should be brave and deal with it, so I tried to keep it simple (which is not always easy) for a multistrand necklace of glass beads, Japanese seed beads and poppy jasper beads strung on waxed linen.

Suite et fin

Je reviens sur mon bracelet.

J’ai bien l’idée en tête, asymétrique, des breloques, peut être une petite touche de couleur en plus.
Premier essai, trop long, j’essaie de rattraper, rien à faire.

Je défais.

Je remplace par de la chaîne, j’accroche des breloques et voilà:

J’aime bien, mais il manque quelque chose.
Que pourrais-je bien faire, ajouter, enlever?

Et puis je pense à un morceau de chaîne, trop petit pour un collier mais qui pourrait bien me servir ici…
Quelques manipulations plus tard, le revoilà:

Il faut croire que je prends goût aux coeurs, j’en mets partout!
Le violet en céramique a été créé par Elaine Ray

Un petit air de printemps

Pour les boucles d’oreilles de samedi, que vais-je utiliser?

Des connecteurs en céramique de chez Elaine Ray d’un joli vert d’eau printanier depuis trop longtemps dans mon stock.
J’ai bien envie aussi, d’essayer les clous à têtes aplaties (en forme de rames selon le terme britannique) de chez Patina Queen

Et avec ça, ce sera…?

Des perles uniques irrégulières ou facetées, des couleurs douces, de la transparence: chips de fluorite et perles améthystes. Les perles gemmes ou semi-précieuses.

Elles sont toujours un rappel de la nature, il n’y en a pas deux pareilles.
En attendant de voir ces couleurs sur les arbres, les voici aux oreilles:

Il me reste un connecteur tout seul, peut-être un petit collier en perspective…
En attendant, encore une paire…

La perle manquante

Mercredi, troisième paire.

je suis partie des pendentifs en céramique  d’ Elaine Ray.
Deuxième étape, couleur de métal. Bronze ou cuivre? Je sors les deux.

Un pendentif tout seul c’est un peu triste, alors je pense aux perles de verre de chez Spawn of Flame. Parfait, les couleurs correspondent, j’aime la douceur et la netteté des premiers et le côté organique des secondes. Je choisis bronze.

Bien. Il manque encore quelque chose. Je remarque une autre perle de chez Spawn of Flame, plus petite et dont la couleur est parfaite. C’est bon j’ai trouvé.

Et bien non, je ne trouve pas la deuxième. Je cherche, rien à faire. Arghhhhh!

Bon, il faut trouver autre chose. Douceur, rondeur, organique…voilà, des perles de prières tibétaines en os de yack.  Couleur  crème parfaite pour l’harmonie, avec un serti bronze. C’est bon j’y suis!

Et bien non,  je n’en trouve pas de deuxième! Les autres ont un serti cuivre!
Vous allez dire que je chipote, mais j’aime bien que les éléments s’assemblent parfaitement.

Donc, c’est parti pour le cuivre, des petites perles et breloques pour rythmer l’ensemble et voilà:

Le soleil du matin a rougi les couleurs, elles sont plutôt violettes comme sur cette photo: