Sur la route des couleurs / On the road to colors

J’essaie de me tenir à ma décision d’être plus régulière, mais sans stress, pour partager ce que j’ai fini, ce que je suis en train de faire ou d’essayer. Je ne veux pas m’obliger à montrer quelque chose de fini, je voudrais partager mes petits moments de couleurs et de plaisirs.

Alors je parle de couleurs, et voici les dernières  boucles d’oreilles fabriquées .
J’avais choisi les connecteurs en céramique de Happy Fish et j’ai mis trois jours à trouver comment les finir. Ca n’a l’air de rien maintenant mais sur le moment c’était compliqué.

I’m trying to keep on to my decision to post regularly but without stress, not only to share what is actually finished but maybe also whatever I’m starting, trying, creating, that is the little moments of color and pleasure. 
So I’m talking about colors, and look at this pair of earrings.
I had chosen the ceramic connectors by Happy Fish and needed three more days to complete them when finally ideas came around. It looks quite obvious to me now, but at the time I had no clue.

Connecteurs en céramique / Ceramic connectors, Happy Fish
Perles de verre / Glass beads, Glass Bead Art

Pour ajouter un peu de couleurs, j’ai décoré un de mes cahiers, que j’avais d’abord peint en noir. Je me suis beaucoup amusée à coller et à jouer avec les formes et les couleurs, comme les enfants.

To add some colors I decorated one of my notebooks I had previously painted in black. I had a lot of fun, glueing  and playing with the shapes and colors, like kids do.
Puis j’ai essayé le tissage sur métier. J’aime beaucoup la liberté du tissage sans métier, mais je me suis dis qu’il était temps d’apprendre quelque chose de nouveau et d’utiliser tous ces modèles que j’ai accumulé. J’ai donc choisi un modèle de Heidi Kummli dans The Spirit of Bead Embroidery, j’ai choisi mes couleurs et c’est parti. Le premier rang, un peu compliqué, le reste pour l’instant ça va. J’ai un peu peur de la fin de l’ouvrage, mais il sera bien temps d’y penser quand j’y serai.

Then I decided to start weaving on a loom. I love the freedom of bead weaving without a loom but I thought it was time to try a new technique and to use some of the patterns I have collected over the years, so I chose one in Heidi Kummli’s The Spirit of Bead Embroidery, I chose my colors and I started. The first row was quite difficult, but after that it was quite ok, I hope it remains this way. I have to admit I’m a bit anxious about the ending. I’ll see when I get there.

Et pour finir, quelques perles reçues hier,

And finally some beads, I got yesterday in the mail, 

Glass Bead Art

Météo / Weather

J’ai terminé le pendentif brodé et il est devenu collier.
Mais je l’ai terminé trop tard pour pouvoir le montrer.
Ciel gris et pluie ne font pas bon ménage avec les photos.
Ce matin, par contre, beau soleil et j’en ai profité pour essayer ma nouvelle amie , avec le premier collier que j’ai fabriqué ( peut-être en 2008)

The embroidered pendant is finished, it is even on a necklace.
But I finished it too late to show it to you.
No light, rainy weather, no way I could  take  a good picture.
This morning however, I took a picture in the sun of my new friend with the first necklace I ever made (in 2008 I think).

Vous reprendrez bien un peu de couleurs?
How about some more colors?

2+2=boucles d’oreilles

Après mes mésaventures d’hier, j’ai décidé de faire simple et de prendre des perles qui allaient par deux.

Dans mon stock, il y avait depuis longtemps ces deux cercles de tagua (aussi appelé ivoire végétal) dans une de mes couleurs favorites et deux perles en résine parfaitement assorties en taille et couleurs.

Voici donc mes boucles d’oreilles colorées du jeudi:

Poissons du jour, bonjour!

Aujourd’hui 1er avril il fallait bien que je m’occupe de mon stock de poissons.
Ils seront friture de Pâques ou poissons d’avril.
Ceux-ci sont en résine et tout légers.

Le problème des boucles d’oreilles, il faut bien qu’il y en ait  un, c’est qu’elles ne doivent pas être trop lourdes. 
Moi j’aime les boucles d’oreilles qui se voient, d’ailleurs c’est valable pour tous les bijoux, sinon  pourquoi en porter?
Il faut donc trouver des compromis, une belle perle en verre, ou une multitudes de perles en résine par exemple.
L’idéal, ce sont les rocailles  ou délicas pour tisser large ou en volume mais c’est plus long. Donc pour le défi que je me suis lancé cette semaine, je crains que ce ne soit pas possible (enfin on verra…). 
Voilà des boucles d »oreilles que j’ai beaucoup portées, et je peux vous dire qu’on les voit. Malheureusement elles sont tombées et après plusieurs réparations, je préfère les défaire et en refaire d’autres. 
C’est un autre atout des perles, non seulement tout peut devenir perle, mais elles sont réutilisables, presque à  l’infini.